Des organoïdes pour modéliser la fonction reproductive

Des organoïdes pour modéliser la fonction reproductive et le développement embryonnaire chez les espèces domestiques

organoides_001

La culture tridimensionnelle et les organoïdes offrent des opportunités sans précédent pour modéliser le développement et la fonction des tissus et des organes. Des progrès majeurs ont été réalisés chez l’homme et la souris. Pour les espèces domestiques les recherches sont moins avancées, néanmoins plusieurs chercheurs de l’INRAE ont démarré des travaux pour obtenir des organoïdes chez les ruminants, le lapin, le porc, avec des questions spécifiques à ces espèces, mais aussi dans une perspective de modèles biomédicaux. Dans une revue parue dans Veterinary Research, des équipes de recherche des unités INRAE BREED (Centre IdF Jouy en Josas-Antony) et PRC (Centre Val de Loire) font le point sur l’état de l’art et les questions spécifiques relatives au développement d’organoïdes dans le domaine de la reproduction chez les animaux domestiques. Sont abordés les organoïdes ou cultures 3D d’ovaires, testicules, oviducte et utérus, les embryoïdes et enfin le placenta. Ces nouveaux modèles de cultures permettraient notamment d’améliorer les conditions de culture in vitro des embryons, d’évaluer l’impact de polluants présents dans l’environnement et l’alimentation sur la fertilité. Cette revue fait partie d’une collection consacrée aux applications vétérinaires des cultures 3D et des organoïdes développés pour de nombreux organes et tissus.

https://doi.org/10.1186/s13567-020-00891-w

https://www.biomedcentral.com/collections/organoids-animals

Modification date: 04 November 2021 | Publication date: 23 March 2021 | By: Laurent M.